L’instant sténopé ® Photomnésies

L’instant sténopé ® Photomnésies

Ne vas pas où le chemin te mène. Vas où il n'y a pas de chemin et laisse une trace - R.W. Emerson

LE STENOPE NUMERIQUE

"Accepter le flou et l'indéterminé pour laisser venir à soi une autre forme de vision, au péril de l'informe, au risque de se perdre dans l'image, autant pour l'opérateur que pour l'observateur" - Sabine Dizel.

--------------------------------------

Sténopé (définition): nom masculin, du grec stenos: étroit, serré, et ôps: oeil. Petit trou percé sur une plaque très mince faisant office d'objectif photographique (Dictionnaire Larousse).

La photographie au sténopé consiste à capturer sur un film ou tout autre support photosensible occupant le fond d'une boite totalement hermétique, une image inversée projetée sur ce support par le passage de la lumière extérieure à travers un trou d'épingle. Il n'y a dans ce cas ni lentille ni objectif entre la scène photographiée et le support photosensible. La boite hermétique n'a pas quant à elle de dimension ou de forme prédéterminée. Cette technique de prise de vue des plus rudimentaires autorise en effet l'utilisation de contenants trés disparates, de la canette de boisson à la boite d’allumettes, de la caravane aménagée à la chambre d'hôtel détournée !

Cette technique n'est pas réservée à la pratique argentique. Elle peut être extrapolée à la photographie numérique, le boitier faisant office de camera obscura et le capteur se substituant au film photosensible. Il suffit alors de percer un trou dans le bouchon de protection du boitier. Le principe du sténopé ou pinhole chez les Anglo-Saxons reste alors identique.

Par son coté primitif et une désescalade technologique consentie, la technique du sténopé valorise une pratique photographique intuitive, éminemment hasardeuse, et sous certains aspects accidentelle. Liée à des temps de pose longs, la prise de risque est délibérée, "pour que la vie, grâce au sténopé, puisse rentrer dans l'image" (André Paquin).

Prêtant attention autant à l'expérimentation et à la quête qu'au seul résultat, ce travail au sténopé s'inscrit volontiers dans un cheminement technique et artistique apparenté à la Slow photography

Bouchons-sténopés conçus par Thierry Gonidec ( www.stenocamera.fr)

Bibliographie non exhaustive:

- Une rêverie photoélectrique, Sténopé et saisie numérique - Sabine Dizel - Diffusion ARNT (2010) - ISBN 978-2-7295-8056-8

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :