Ne vas pas où le chemin te mène. Vas où il n'y a pas de chemin et laisse une trace - R.W. Emerson

11 Oct

INSPIRATIONS

Travailler avec des outils qui enregistrent et sont une empreinte du réel m'intéresse. Cette notion d'empreinte, de relation physique - la lumière qui touche le film - me fascine énormément, c'est un beau rapport au monde que celui de la lumière.

Valérie Jouve - La fabrique photographique des paysages (Hermann Editeurs, 2017)

//

 

 

Revue POLKA # 49 - Printemps 2020

//

 

J'ai pensé que, sur les ruines d'un monde, le programme était écrit: de quoi nous souviendrons-nous ? Nous avons vu l'effondrement, l'ours polaire affamé sur la banquise, les feux insatiables et les tremblements inattendus de la Terre. Que choisissons-nous de garder en mémoire ?

Léa Habourdin, Image-forêt. Revue Artpress n°52 novembre 2019.

//

 

Il y a dans l'histoire de l'écriture, du graphisme, un repère qui continue à me fasciner: le point. C'est toujours incroyable de voir un point fait par un crayon devenir immédiatement un trou d'aiguille. Il est probablement la conception la plus provocante dans l'histoire de l'art. La plupart de mon travail passe par un trou d'aiguille, avec une grande variété de camera obscura. J'ai ainsi pris l'ouverture sténopéique comme un point de vue aussi bien idéologique que plastique.

Paolo Gioli (1942- ) Extrait de Pinhole Photography, Eric Renner, Focal Press (4ème édition), 2014

//

 

Je n'ai aucune volonté de témoigner ou de documenter, mais le simple désir de dériver...

Didier Ben Loulou, Revue Fisheye # 30, à propos de son livre SUD.

//

 

Mes photos ne montrent rien, ce sont des états d'esprit. J'espère qu'elles touchent la mémoire, mais sans nostalgie: une mémoire visuelle, une mémoire des lieux.

John Chiara - Revue Fisheye # 28, janvier-février 2018 - www.johnchiara.com

//

 

Un jour, quelqu'un a dit de mes photos qu'elles étaient comme le bon vin: elles mettent longtemps à fermenter et longtemps à être comprises par les gens.

Stanley Greene (décédé le 19 mai 2017) - Revue Polka # 38

//

La vraie victime de la photographie aujourd'hui n'est pas la qualité des images elles-mêmes. Les victimes, c'est nous. On perd quelque chose: le coté expérimental, la joie de la photographie en tant qu'activité. Et lutter contre cette perte, en recommençant à voir la photographie comme une expérience - et non pas comme un moyen pour arriver à une fin - est la définition même de la slow photography.

Tim Wu - Revue Slate - 2011

//

Le péché originel de notre art: prétendre que la photographie est un outil de reproduction du réel.

Nath Sakura - Revue France Photographie n° 241, juin 2014.

//

 

Utiliser ce qui est destiné à devenir très vite, après dégustation du produit, un rebut de la société de consommation n'est pas insignifiant. Ce n'est pas seulement le métal qui est recyclé, c'est aussi la lumière qui investit le vide laissé par le liquide fermenté. Et s'il ne reste rien de l'alcool contenu, on ne peut s'empêcher de penser aux vertus alchimiques de celui-ci. La "canette-sténopé" est une canette révélatrice, comme l'est le bain révélateur dans la chambre noire. Mais elle est aussi, surtout, une matrice.

Yannick Vigouroux, préface de Sténopés de Jacques Prud'homme (2014)

//

C'est ça la photo: cela suscite la mémoire, automatiquement. Cela réveille tout. Tout ce qui est enfoui.

Françoise Huguier, IMAGES Magazine n° 65, 2014.     

                                                                               //

Je ne sais pas si j'ai une autre vision du monde depuis que je suis photographe mais en tous cas, j'ai une autre vision de moi.

Davide Monteleone, IMAGES Magazine n° 60, 2013.

//

 

Chacune de mes photos est un choix. Même dans les situations difficiles, il faut vouloir être là et assumer d'y être. En adhérant ou non à ce qui se passe, mais en sachant toujours pourquoi on se trouve là.

Sebastiao Salgado, De ma terre à la terre, 2013.

//

 

Comme j'ai toujours su que je ne savais pas ce que je cherchais, que la quête l'emportait sur la prise, qu'elle me tenait en marche, et que je n'avais de cesse de mettre un pied devant l'autre.

Sarah Moon, Photo Poche, Actes Sud, 2012.

//

À propos

Ne vas pas où le chemin te mène. Vas où il n'y a pas de chemin et laisse une trace - R.W. Emerson